Recrutement Le Qatar veut recruter plus de main-d’œuvre marocaine


Recrutement Le Qatar veut recruter plus de main-d’œuvre marocaine

 

Par Quid //oct, 23 Ă  11:02

 Le gouvernement qatari a fait part de sa volonté de développer davantage ces relations à tous les niveaux, à renforcer les investissements de son pays au Maroc et à recruter plus de main-d’œuvre marocaine

 

Le président du Conseil des ministres et ministre de l’Intérieur de l’Etat du Qatar, Cheikh Abdellah Ben Nacer Ben Khalifa Al-Thani, s’est félicité du niveau excellent de la coopération entre le Maroc et son pays dans le domaine de l’emploi et des affaires sociales, notamment après l’inauguration d’un bureau d’emploi marocain à Doha.

 

Basé au siège du ministère qatari du Travail à Doha, le Bureau est la concrétisation de l’accord de recrutement de la main-d’œuvre marocaine au Qatar, signé entre les deux pays le 17 mai 1981, et du protocole additionnel paraphé à Rabat le 24 novembre 2011.


Lors d’une rencontre avec le ministre de l’Emploi et des Affaires sociales, Abdeslam Seddiki, en visite de travail au Qatar, Cheikh Abdellah Ben Nacer Ben Khalifa Al-Thani a souligné que le bureau marocain d’emploi à Doha est une grande réalisation à même de favoriser la mise en oeuvre des accords signés entre les deux pays dans le domaine de l’emploi et des affaires sociales et de booster la présence de la main-d’oeuvre marocaine au Qatar.

 

Dans une déclaration à la MAP à l’issue de cette audience, Seddiki a indiqué que le président du Conseil des ministres et ministre de l’Intérieur de l’Etat du Qatar a mis en avant l’excellence des relations liant les deux pays, faisant part de la volonté du gouvernement qatari à développer davantage ces relations à tous les niveaux, à renforcer les investissements de son pays au Maroc et à recruter plus de main-d’œuvre marocaine, dont les compétences sont confirmées, au Qatar.

Seddiki, qui était accompagné de l’ambassadeur du Maroc à Doha, El Mekki Gaouane, a exprimé, à cette occasion, la disponibilité du Maroc à contribuer activement, avec la main-d’œuvre qualifiée dont il dispose, aux chantiers de développement que connait le Qatar dans le cadre des préparatifs de la Coupe du monde de football de 2022.

 

Il a également appelé les entreprises qataries à renforcer leur présence au Maroc et à tirer profit du climat d’investissement dans le royaume et des facilités accordées aux investisseurs étrangers, en premier lieu les hommes d’affaires du Golfe.