Balanced Score Card (BSC) ou Tableau de Bord prospectif (TBP)




Qu'est-ce que le Balanced Score Card (BSC) ou Tableau de Bord prospectif (TBP) ?


Tableau de bord prospectif, TBP,  mis au point par Robert Kaplan et David Norton qui estiment que la performance stratégique de l'entreprise est multidimensionnelle et ne se résume pas aux seuls résultats financiers.

En 1992, ils ont lancé le Tableau de bord prospectif (TBP)  ou Balanced Score Card ( BSC), méthode visant à :

1. mesurer les activités d'une entreprise en termes de vision et de stratégies menées,

2. donner aux managers une vision globale de la performance d'une entreprise.

L'élément nouveau déterminant s'attache non seulement aux résultats financiers, mais aussi aux questions humaines qui conditionnent ces résultats, afin que les organisations se concentrent sur l'avenir et agissent dans leur meilleur intérêt à long terme.

Le système du management stratégique force les managers à se concentrer sur les données qui mènent au succès. Il équilibre la perspective financière avec les perspectives du client, du processus, et des employés. Ces mesures sont souvent des indicateurs de la performance future.


Depuis que le concept a été introduit, les tableaux de bord prospectifs sont devenus un domaine fertile de théorie et de recherche, et de nombreux praticiens ont détourné les articles d'origine de Kaplan et Norton. Kaplan et Norton eux-mêmes ont revisité le tableau de bord prospectif en tenant compte de l'expérience acquise au bout d'une décennie de pratique.

Ils ont adopt√© un tableau de bord dit ¬ę¬†√©quilibr√©¬Ľ, structur√© en quatre parties, en allant du court terme au long terme, dans lequel coexistent des indicateurs financiers et non financiers :

1. Les attentes de l'actionnaire(résultats financiers, ce qu'on apporte aux actionnaires);

2. L'orientation Client(ce qu'attendent les clients, satisfaction du client, performances commerciales) ;

3. L'efficacité du management par les Processus (fiabilité, réactivité, efficience, quels sont les processus qui créent de la valeur ?) ;

4. La gestion des compétences et de l'innovation(gestion des talents, recherche, développement, implication des RH, apprentissage organisationnel).

Ces quatre axes constituent le diagramme strat√©gique ¬ę¬†causes/effets¬†¬Ľ C'est une approche syst√©mique et en partie un recours aux principes fondateurs du TQM.

Note : Ces indicateurs constituent un système, englobant les interactions réciproques de ces indicateurs. Les indicateurs non financiers permettent de prévoir avec anticipation les évolutions ultérieures des indicateurs financiers.



Le processus d'élaboration d'un Tableau de bord :

requiert l'étude de l'organisation de l'entreprise, de l'information existante pour effectuer une meilleure sélection des paramètres clés.

L'organigramme :

L'organigramme montre l'organisation des fonctions et des délégations de pouvoirs et de leur contenu.

Etude de l'information existante :

Cette première phase consiste à rechercher les sources de renseignements préexistants utilisables. Cependant, le BSC n?est pas uniquement une compilation des informations disponibles.

La sélection des paramètres :

Gr√Ęce √† l'information pr√©existante, on dispose d'une importante source de donn√©es √† utiliser avec pr√©caution pour ne pas √©touffer¬† le tableau.

Le tableau de bord doit éviter l'excès de clignotants et de chiffres qui peuvent masquer l'information utile. Il faut donc que chaque responsable trouve dans son tableau de bord tous les renseignements qui le concerner, à l'exclusion de toute autre statistique.

Le choix des indicateurs :

à cet effet, il y a lieu d'effectuer un inventaire exhaustif des paramètres qui sont les point-clés de la gestion courante des départements. Ces paramètres devront être quantifiés.  A chacun de ces paramètres doit correspondre un indicateur chiffré. Il est possible d'avoir plusieurs indicateurs pour mesurer un phénomène donné.

La forme matérielle du tableau de bord :

Connaissant la nature des informations qui seront contenues dans le tableau de bord, il reste à déterminer leur mode de présentation pour donner au tableau de bord un caractère aussi opérationnel possible.

Mise au point du BSC :

La mise au point d'un tableau de bord prospectif recourt à quatre processus :

1. Traduire la vision en objectifs opérationnels ;

2. Communiquer la vision et la décliner en performance individuelle ;

3. Planification d'activité ;

4. Feedback et apprentissage, puis ajustement de la stratégie en conséquence.


Le point le plus sensible est celui des capacités stratégiques, ou apprentissage. Il consiste en effet à adapter l'organisation, pour la rendre apprenante, afin qu'elle s'enrichisse de nouvelles connaissances par des effets d'interaction entre toutes les parties concernées.

 

Octobre 2009

 


Nous sommes √† votre disposition. N'h√©sitez pas de nous contacter      info@adequation.ma.

Utiliser votre pseudo