Relation pédagogique entre le formateur et l'apprenant.

Tout soutien commence avec humilit√© devant celui que je veux accompagner; et c'est pourquoi je dois comprendre qu'aider n'est pas vouloir ma√ģtriser mais vouloir servir.
Le texte suivant, écrit par le philosophe danois Soren Kierkegaard (1813 -1855) et traduit par Britt-Mari Barth, illustre parfaitement le type de relation pédagogique propice à un apprentissage authentique et auquel nous souscrivons sans réserve : 
 
    • Si je veux r√©ussir √† accompagner un √™tre vers un but pr√©cis,je dois le chercher l√† o√Ļ il est et commencer l√†, justement l√†.
    • Celui qui ne sait faire cela, se trompe lui-m√™me quand il pense pouvoir aider les autres.
    • Pour aider un √™tre, je dois certainement comprendre plus que lui, mais d'abord comprendre ce qu'il comprend.
    • Si je n'y parviens pas, il ne sert √† rien que je sois plus capable et plus savant que lui.
    • Si je d√©sire avant tout montrer ce que je sais, c'est parce que je suis orgueilleux et cherche √† √™tre admir√© de l'autre plut√īt que l'aider.
    • Tout soutien commence avec humilit√© devant celui que je veux accompagner; et c'est pourquoi je dois comprendre qu'aider n'est pas vouloir ma√ģtriser mais vouloir servir.
    • Si je n'y arrive pas, je ne puis aider l'autre.
                                                                                                   Soren Kierkegaard (1813 -1855)

  *
   *        *
"Ce qu'on attend de l'être avec qui l'on vit ou pour qui l'on travaille, de celui qui vous forme, c'est qu'il vous porte ou transporte au niveau le plus élevé possible de vous-même"
 

Je, soussigné, déclare solennellement souscrire sans réserve aucune aux principes ci-dessus énoncés.
Bouchaib NAJIOULLAH 
Juin 2013
 
          

Nous sommes √† votre disposition. N'h√©sitez pas de nous contacter      info@adequation.ma.

Utiliser votre pseudo

Des articles similaires